Ecole de Taiji Quan Kou-Chen Neuville en Ferrain : site officiel du club de wushu de NEUVILLE EN FERRAIN - clubeo

Taiji-Gun (baton 13 paumes)

14 octobre 2014 - 21:02

1 Introduction 

Le taijiquan est un art martial traditionnel chinois. Il peut être traduit par main et/ou poing 

(= quan) du grand ultime (= taiji). La partie la plus connue de cet art traditionnel aux 

mouvements lents, pratiqué tôt le matin dans les parcs, s’effectue à mains nues. 

Il existe des pratiques avec différentes armes telles que, principalement, l’épée, le sabre, 

le bâton. Le taijiquan (boxe du grand ultime) devient alors taijitian (épée du grand ultime), 

taijidao (sabre du grand ultime), taiji-gun ou –kwon (bâton du grand ultime). 

Il devient dès lors évident que l’objectif, quel que soit le style employé (celui des familles 

yang, chen, sun, wu ou wu hao) dans cette discipline est bien d’atteindre cet état d’unité 

taiji, d’incorporer ces tensions fécondantes que représente le symbole yin-yang pour 

réaliser intérieurement le grand Un, réunir le Ciel et la Terre en devenant (comme) la 

montagne, intégrer et englober ses oppositions contradictorielles dans un niveau de 

réalité qui les dépassent. Nous sommes alors en pleine alchimie intérieure : neidan. 

Toute la pratique s’effectue en état de vigilance et de reliance (shen : conscience) utilisant 

l’ intentionnalité (yi : pensée créatrice) pour laisser émerger en soi le mouvement. 

L’objectif de la pratique du taiji est le Gong Fu, la maîtrise de soi. 

2 Le taiji bâton 

Que ce soit en Chine, au Japon, en Corée, au Vietnam, en Thaïlande, en Inde…la 

pratique du bâton a toujours fait partie intégrante de l’Art Martial dans son sens à la fois le 

plus noble et le plus populaire. Comme en Occident où le bâton représentait un symbole 

essentiel (bâton du maréchal, crosse papale, bâton du magicien, bâton du Garde des 

Sceaux ou Bâtonnier de Justice, sceptre royal…mais aussi bâton sur lequel s’appuie le 

simple moine, le soldat, bâton du sergent de ville ou « gens d’arme », bâton du paysan ou 

du berger…), il est omniprésent de la base au sommet de toute hiérarchie classique. 

3 Le baton

Dimensions du bâton 

L’amplitude des mouvements (la longueur du bâton est de 13 paumes) donne une 

organisation de l’espace qui au départ peut être appréhension (peur de blesser un voisin) 

et se transformer en excitation ludique. Le diamètre peut être évalué à la longueur de la 

seconde phalange de l’index 

Maintien du bâton 

Intégrer douceur et fermeté, relâchement et tonicité sont toujours les modes paradoxaux 

de fonctionnement du taiji dont le symbole, gardons-le présent à notre esprit, est le 

symbole Yin Yang. Toute la posture est en relaxation dynamique. L’innovation dans le 

taijigun par rapport aux autres armes, est apportée par la manipulation ambidextre. 

Phases principales : 

- jouer avec le bâton dans la « gueule du tigre » (adducteur du pouce) : le faire 

osciller d’avant en arrière avec un minimum de surface de contact main-bâton. 

- gestuelle d’enroulement : maintenir le bâton avec vrille d’appui sur l’avant bras ; 

apprendre à ramener le bâton vers soi en pronation et l’étendre avec en 

supination. 

Au travers des premiers exercices de manipulation alternative du bâton, les stagiaires 

acquerront la précision du positionnement exact des mains dans la synchronisation 

gestuelle articulaire. 

4 Les différents pas 

La pratique du taiji bâton (taiji gun) utilise les mêmes pas que le taiji à mains nues 

(taijiquan). Le travail des appuis au sol, de la palpation consciente du pied est primordiale. 

De par l’équilibre exigé dans toutes les postures, l’attention, la concentration sont des 

facteurs importants. 

 

Commentaires

Staff
Jessy Debarbieux
Jessy Debarbieux 22 octobre 2014 11:39

C'est un très bon article. Qui serait intéressé par un stage d'initiation?

INFO

Les vacances de Noël approchent, le club fermera ses portes du 24 décembre 2017 au 1er janvier 2018.

Joyeuses fêtes à toutes et tous !

 

HORAIRES ET LIEU DES COURS

Les cours se déroulent au Dojo Pierre Myter

Allée des Sports - 59960 Neuville-en-Ferrain

 

Lundi: 19h à 20h

Jeudi: 18h30 à 19h30

LA FILIATION DE JESSY DEBARBIEUX

Je pratique le Taiji Quan depuis 2001.

 

Issus des arts martiaux externes, que j'ai pratiqué depuis mon plus jeune âge, j'ai été accueilli chaleureusement par ce club, qui ne comptait à l'époque que 3 élèves.

 

Aujourd'hui, j'enseigne humblement le Taiji Quan depuis 2006 et j'ai l'honneur de transmettre le savoir de mes maîtres:

- Me Frédéric Aubry, Diplômé d'Etat en Taiji Quan

- Me Roland Viaene, Grand Mâitre Zen et dont le savoir dans les arts martiaux est digne d'admiration, disciple de Me Deshimaru (Zazen), de Me Chou (Taiji Quan Ecole Li), de Me Sien Tsien (Taiji Quan Ecole Li), de Me Luo Kindao (Taiji Quan Ecole Yang) et de Me Chang Chen (Taiji Quan Ecole Wudang).

Ce savoir est celui du grand Taiji, c'est-à-dire l'approche des styles les plus répandus.

 

J'ai été profondément ému et honoré lorsque Frédéric Aubry m'a demandé de prendre sa relève et, bien que cette responsabilité soit importante, je m'efforce de l'assumer avec un profond respect pour cet héritage.

 

Je n'oublierai jamais non plus Me Nguyen Ngnoc-Than et Nguyen Ngnoc-Long (Professeurs de Tae Kwon Do) qui ont énormément compté dans mon parcours et m'ont apporté bien plus que des techniques martiales.

 

C'est à toutes ces personnes que je dois ce que je suis et, pour cela, je leur en serai éternellement reconnaissant...

 

Et je terminerai avec cette pensée:

"Je préfère être un bon professeur qu'un grand maître".